Ne vous aventurez jamais dans les endroits obscures des villages ninjas...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sentiers

Aller en bas 
AuteurMessage
Nohara Rin
LEV-5
avatar

Âge : 12 ans
Corpulence : 1m45 - 32kg
Grade : Chûnin

Fiche du ninja
Expérience: 255 pts
Points de vie: 5 pts

MessageSujet: Sentiers   Dim 30 Déc - 2:52

Tout avait été fait pour rendre la mission de Rin beaucoup plus difficile qu'elle n'en avait l'air aux premiers abords. Tout ce qu'elle avait à faire, était d'accompagner un messager à Iwa. Elle en avait entendu des tonnes sur ces fameux messages, principalement quand on parlait de ceux des villages ennemis. De nombreux ninjas de rangs supérieurs au sien c'étaient plaint à ce sujet. Parfois, dans les couloirs de l'académie, Rin les croisait, où alors ils venaient voir comment avançaient les plus jeunes et entraient dans les salles de cours des genins pour discuter. Et c'était dans ces moments-là que les plaintes allaient bons train, quand aucun supérieurs n'était là pour les écouter.

Ce qui revenait le plus souvent, c'est qu'ils étaient impossibles à trouver. Une kunoichi très jolie et élégante était venue s'incruster dans une conversation avec Rin alors qu'elle était avec un jounin pour raconter avec un langage très enflammé qu'elle n'avait jamais réussit à mettre la main sur l'un d'entre eux. Ils se baladaient toujours seuls, avec juste un seul garde pour les protéger, et ils mettaient l'accent sur la discrétion et finalement, cette chère kunoichi avait fini par dire que depuis qu'elle s'était vraiment donné du mal pour choper celui qu'elle devait prendre, mais sans aucun succès, elle n'acceptait plus les missions « intercepter un message du clan adverse ».

Rin n'avait pas assez d'expérience pour avoir déjà eu l'occasion de prendre la responsabilité d'essayer de capturer ou tuer un messager de Suna, ou pire, Konoha, et franchement elle n'avait pas hâte. Elle était actuellement en train d'accompagner un messager de Jug-Eun et elle n'avait jamais connu une mission aussi tranquille. Elle n'avait croisé personne sur la route pour le moment, ni assaillant, ni embuscade, ni même un petit gars envoyé en éclaireur pour les espionner. Aucun ninja ne les avait encore trouvé. À moins que personne ne les cherchait. C'est vrai que les messages de ce village caché n'avaient pas la côte. D'ailleurs, les messagers en général ne sont pas très importants, tant qu'on se doute qu'ils n'ont rien de capitale à raconter. En temps de plein conflit cependant, c'est une autre histoire.

Ce n'était pas tout. Le meilleur moyen de réussir convenablement une telle mission, était de la compléter le plus vite possible, car le plus important pour un messager est de se rendre d'un village à un autre sans se faire ne serait-ce que voir. Pour cela, Rin devait traverser la forêt et pour être sûre de ne pas se perdre, rester sur les sentiers. Mais ils s’enfonçaient de plus en plus profondément dans la forêt et plus ils faisaient, plus les bois étaient denses. À ce moment même, Rin ne voyait pratiquement plus rien, ils sautaient de branche-en-branche à une altitude assez élevée, mais pourtant, devant elle tout était sombre et il était difficile de repérer les bouts de bois pour s'y appuyer. Le plus difficile restait quand même l'ennui. Rin tenta de faire la conversation.

« Je me demande ce que Jug-Eun peut avoir à communiquer à Iwa en ce moment ? »

Elle pensait que le messager, comme tout ninja de son genre, adorait son métier et son rôle si particulier qui signifiait que l'administration de son village avait confiance en lui, et que par conséquent il se ferait un plaisir de tout-à-coup lui déballer toute sa vie en tant que messager et tout ce qu'il avait pu trimbaler. Mais, au contraire, il eut l'air très énervé. Sans doute parce qu'il n'avait en fait jamais pu lui-même lire ce qu'il y avait d'écrit dans son fichu message, maintenant que Rin y pensait.

« Est-ce que vous êtes payé à vous poser des questions ? Vous êtes chuunin, non ? Tous des bandes de gros bras, tout dans les muscles, et rien dans le cerveau ! Vous êtes plus efficaces quand vous la fermez ! »

Sans plus attendre, Rin, qui était gentille, mais pas maso, lui balança un kunai dans le bras qu'il ne fut pas capable d'éviter, pris par surprise par le ninja qui était sensé le protéger. C'est que pour une fille c'est difficile de se faire dire qu'elle n'a que des muscles et pas de cervelle. Évidemment, elle ne voulait pas foutre en l'air sa mission, alors elle n'avait pas lancé fort ni à un endroit vital, et le messager ne pleura que pendant une demi-heure avant de se calmer. Elle avait été bien occupé à écouter les variantes dans le sons des cris de l'autre homme, mais après la fin de ceux-ci, le silence retomba et elle fut obligé de finir sa mission dans une ambiance tendue.

Enfin arrivés. Rin avait finalement réussit à sortir de la forêt, qui semblait pourtant interminable. Il avait fait si sombre vers la fin qu'elle pensait effectivement qu'ils s'étaient perdus et qu'ils allaient mourir de faim au milieu des bois. Mais en fait, elle avait suivit parfaitement l'itinéraire et tout-à-coup, la forêt avait laissé place à un espace tout-à-fait dégagé qui lui avait donné l'impression d'enfin pouvoir respirer. Le messager avait encore les yeux un peu brillants et lui lança des regards de reproche jusqu'à ce qu'ils arrivent à Iwa. Ensuite, il commença les menaces : « Tsuchikage-Sama en entendra parler ! » Ce à quoi elle répondit quelque-chose qui ressemblait à : « S'il en avait vraiment quelque-chose à faire de toi il t'aurait pas interdit de lire la fichue chose ». Et elle savait qu'elle avait blessé son égo.

Ensuite, ils arrivèrent devant le bureau du Kage d'Iwa, et c'est à ce moment qu'elle décida que sa mission était terminée. Elle s'arrêta devant la porte et attendit pour son protéger d'ouvrir et d'entrer pour donner son message, afin qu'elle le regarde et s'assure que tout se passait bien. Mais il n'en fit rien et quand elle lui demanda de se dépêcher, il lui affirma qu'il ne pouvait pas se permettre de faire ça devant elle, parce qu'elle n'était qu'une chuunin et qu'elle pourrait essayer de jeter un coup d’œil à un document qu'elle n'avait même pas le droit de porter. Elle aurait pu lui laisser une chance de regagner, même si peu, un minuscule morceau de sa fierté en laissant passer cette remarque lamentable, mais au lieu de ça, elle roula des yeux et attrapa le document des mains de l'autre homme qui n'eut pas le temps de réagir, et ouvrit la porte. Elle n'eut même pas l'occasion de voir le Kage en personne, car immédiatement, le messager lui reprit des mains et se précipita devant le bureau de son patron, cachant involontairement ce dernier à la vue de Rin. Mais tout ce qu'elle voulait, c'était le voir donner son message, ce qui était fait, donc elle referma la porte poliment et repris son chemin en sens inverse.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sakura Haruno
LEV-3
avatar

Âge : 16 ans
Corpulence : 1m61 - 45kg
Grade : Chuunin

Fiche du ninja
Expérience: 150 pts
Points de vie: 5 pts

MessageSujet: Re: Sentiers   Dim 30 Déc - 18:15

Sakura sentait que ça allait mal finir... Depuis le début ! A la minute où son supérieur lui avait annoncé que sa mission consistait à accompagner des enfants, elle c'était dit « Ça va finir en bain de sang... ». Les enfants, elle détestait. C'était comme des gens mais en miniature et bien plus bêtes, ce qui était déjà un défi à accomplir, quand on voyait certaines personnes. Pessimiste, elle c'était donc dirigée vers l'académie avec une mine qui présageait qu'elle allait à un enterrement. Elle voyait les gens se retourner sur son passage avec un air désolé, croyant qu'un membre de sa famille était mort, ou quelque chose comme ça, et son aura négative ne l'avait pas quitté jusqu'à ce qu'elle soit arrivé. La professeur des gosses, la voyant arrivé, avait quitté la pièce sans même lui dire un mot, des conseils ou des indications sur quel gamin avait quelle allergie et qu'est-ce qu'il n'avait pas le droit de manger. Sakura avait regardé, stupéfaite, le groupe de petits se réunir devant elle et se mettre en rang en prenant la main de la personne à côté d'eux, comme des chiens bien dressés. Finalement, ça n'allait peut-être pas se passer aussi mal qu'elle l'avait prévu... Prise d'un soudain élan d'énergie, Sakura avait ouvert la porte à la volée.

« Allez les mômes, direction le pays du sable ! ^0^ »

Les ptits avaient levé le poing en l'air en criant à l'unisson « Oh~~ ! », ils avaient l'air de ses horribles gamins qu'elle voyait souvent dans les émissions de variétés ( lol, ça n'existe pas à cette époque ^^ ) Et maintenant ils étaient tous là, dans cette forêt lugubre et Sakura ce demanda si elle n'aurait peut-être pas du jouer la méchante dès le début au lieu de se montrer sympas. Au début, ils avaient eu l'air de se montrer obéissant mais depuis qu'ils avaient quittés le village, ils avaient dispersés ses jolies rangs précédemment formés à l'académie et certains commençaient à s'éloigner un peu du groupe. Sakura rappela un peu rudement l'un d'eux à l'ordre, qui c'était arrêté pour tripoter des plantes dont elle ne connaissait même pas l'existence jusqu'à maintenant. Le gamin en question se rapprocha alors en marmonnant et lui lança des regards obliques, et Sakura compris tout de suite qu'il devait être la tête brûlé de la classe.

« T'énerve pas comme ça Nee-san, surveille ta tension... »

Sakura se retourna brusquement. Non, il n'avait pas osé lui dire ça, n'est-ce pas ..? Au vu du regard de défi que lui lança le ptit, Sakura en déduit que si, il avait fait.

« Qu'est-ce qu'il dit lui ?! O o »

Comme le regard provocateur du gamin ne le quittait pas, Sakura réduit rapidement la distance qui les séparait et lui colla sa paume dans la figure. Elle aurait peut-être dû le ménager, et contrôler la force de sa baffe. Le gamin tomba à la renverse sur le sol et se mit tout de suite à pleurer. L'effet fut très rapide, tous les autres gamins se réunirent autour de lui en lui demandant s'il avait mal. C'est à ce moment que Sakura remarqua qu'ils avaient l'air moins nombreux qu'au début... Un cri parvint à ses oreille et Sakura se tourna pour voir jaillir de la forêt deux des gosses dont elle était supposé être en charge. La petite fille criait comme si la fin du monde approchait tandis qu'elle traînait avec elle un de ses camarades, qui avait les larmes aux yeux et se grattait fébrilement la gorge.

« Il a mangé des champignons, il est allergique, sauve-le ! »

La paume de Sakura rencontra son front, prise de dépit. Elle avait envie de leur répondre, sans coeur, quelque chose comme « Voilà ce qui arrive quand vous écoutez pas », mais ce retint, sa situation était déjà assez déplorable comme ça. En soupirant elle releva le gosse qu'elle avait gifflé et se contenta d'afficher sa tête des mauvais jours en reprenant son chemin. Les gosses durent comprendre puisqu'ils se mirent à la suivre sans discuter, même le gosse en pleine crise d'allergie, les yeux rougit et gonflé, se contenta de la suivre en silence. Sakura était assez fière de son effet mais redouta le moment où elle devrait ramener les petits à Suna. Elle avait tenté de trouver des explications sur le chemin mais ils arrivèrent plus vite que prévu. Sakura se contenta alors de laisser les gamins se précipiter sur les gardes du village comme si leur vies en dépendait, avant de faire demi-tour et se tirer pour éviter les foudres de qui que ce soit.

_________________
Village : Konoha
Grade : Chûnin
Titre : /
Missions accomplies : 1-D / 4-C / 0-B / 0-A / 0-S

Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Sentiers
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Délaisse les grandes routes, prends les sentiers » __ Noah L. Butler [100%]
» Sentiers d'Armorique le 10 avril 2016
» Les petits cailloux d'amour
» L'île du Levant...
» Le Sentier Argenté [Lumy retrace son passé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'obscure malédiction de Naruto :: Zones RP :: Territoires neutres :: Forêts-
Sauter vers: