Ne vous aventurez jamais dans les endroits obscures des villages ninjas...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Portes

Aller en bas 
AuteurMessage
Nohara Rin
LEV-5
avatar

Âge : 12 ans
Corpulence : 1m45 - 32kg
Grade : Chûnin

Fiche du ninja
Expérience: 255 pts
Points de vie: 5 pts

MessageSujet: Portes   Sam 12 Jan - 11:43

En cette heure matinale, l'aube ne c'était pas encore montré. Il faisait encore nuit quand Rin avait quitté son appartement et fermé sa porte à clé derrière elle. Elle était descendu de son immeuble, elle vivait à côté d'une boutique d'antiquités qui n'avait plus ouvert ses portes depuis bientôt une décennie, depuis que le village avait été déserté et que les morts de son groupe en avait fait leur repaire. Il lui arrivait encore d'aller coller le nez à la vitre pour essayer d'observer ce qu'il y avait à l'intérieur, mais seuls étaient visibles les articles de la vitrine et elle s'était promise il y a quelques mois, alors qu'elle venait d'élire domicile dans un grand appartement voisin, qu'un jour elle forcerait l'entrée et irait visiter. L'intérieur avait l'air vraiment beau et ça la torturait de ne pas pouvoir regarder. Au passage, peut-être emporterait-elle quelques produits pour décorer son appartement qui depuis le temps était toujours assez impersonnel, ça ne serait pas du vol, il n'y avait personne pour dire que le magasin était à lui.

Les réverbères éclairaient les vastes avenues désertes et l'eau dans les caniveaux avait gelé. Quand Rin marchait, elle entendait parfois des sons de glace qui se brise alors qu'elle écrasait des petits morceaux gelés d'eau qui s'étaient échappé des rivières autour du village et qui avaient zig-zagé dans les fissures de terre des rues avant d'être immobilisés par le froid. Jug-Eun n'était pas un village généralement si froid que ça, mais les nuits étaient très fraîches et les petits matins ressemblaient à des débuts de journées d'Hiver avant que toute la glace ne fonde et que l'air ambiant se réchauffe à peine le soleil commençait-il à se montrer. Comme d'habitude Rin se levait tôt et avait la possibilité de parcourir les rues pendant cet entre-deux, au moment où le paysage semblait froid, mais que l'air était en fait chaud, transportant l'odeur et la lourdeur des corps morts qui hantaient la ville.

Quand Rin arriva au niveau des dernières maisons, elle fut en mesure de distinguer les cabines de garde aux portes de Jug-Eun. Elle arriva à leur hauteur et jeta un regard rapide à l'intérieur pour s'assurer que tout était en ordre. Les gardes étaient bien là, mais à en juger par le regard sur leurs visages, ils auraient beaucoup aimé terminer leurs nuits et le faire au moment où ils étaient sensés travailler ne les aurait sans doute pas gêné. Mais comme tout habitant du village, ils savaient sans doute le sort qui était réservé aux soldats désobéissants et que la condamnation à la prison tombait facilement. Confiante, Rin passa donc son chemin sans s'arrêter et emprunta la route qui faisait le tour du repaire en commençant à vraiment se sortir du gaz et à se concentrer, car sa mission commençait. Elle devait vérifier que personne ne surveillait Jug-Eun, et pour cela elle allait d'abord faire le tour en ouvrant bien les yeux. Alors qu'elle marchait elle tournait ses yeux à divers endroits et tentait de discerner des mouvements, en particulier entre les arbres de la forêt. Mais à cette distance elle ne voyait rien et elle se demanda si ça allait valoir le coup ensuite de sortir et de fouiller le secteur. On lui avait bien signalé pendant qu'elle écoutait sa mission que les rumeurs selon quoi ils étaient peut-être espionnés étaient sans fondement et qu'elle ne trouverait sans doute rien du tout. Par mesure de précaution elle irait sûrement, mais sans beaucoup de conviction.

Quelque-chose lui fit cependant changer d'avis quand elle eut fini de faire le tour du repaire et qu'elle se retrouva à son point de départ, aux portes. Le silence était pesant et n'était dérangeait que par les sons lents et profonds de deux respirations venant des cabines. Rin s'y dirigea, mais quand elle ouvrit la porte de l'une d'elle, elle découvrit deux corps parfaitement endormie à l'intérieur. Elle prit quand même leurs pouls pour s'assurer que les respirations n'étaient pas un leurre, mais sentie bien le sang battre contre ses doigts alors qu'elle touchait leurs carotides. C'était faible et filant, mais bien présent. Vu leur sommeil profond, il était probable qu'ils aient été assommés. Elle leur aurait donné les premiers soins immédiatement si un crépitement au dehors n'avait pas attiré son attention. Sans une hésitation, elle se jeta hors de la cabine et se précipita vers l'endroit où elle venait d'entendre le son distinct de pas qui s'éloignent rapidement. Alors qu'elle passait entre les premiers arbres de la forêt, à la poursuite des agresseurs, elle avait commençait à sortir un kunaï pour se préparer à se battre, mais alors une sensation sous son pieds la fit s'arrêter net. Son sang ne fit qu'un tour alors qu'elle regarda le fil de fer qui était maintenant écrasé sous son pieds et qu'elle attendit l'explosion qui allait suivre, ce qui ne prit qu'une seconde. Elle fut éjectée en arrière par la déflagration et tomba sur son côté droit. En un instant elle était à nouveau debout et lança un regard de reproche au petit bout de papier maintenant brûlé qui était accroché au tronc d'un arbre. Dans sa hâte elle n'avait pas fait attention aux pièges. Elle jeta un coup d’œil en face d'elle, mais les ravisseurs étaient sans doute déjà très loin maintenant qu'elle avait été retardée. Ils avaient sûrement voulu gardé l'anonymat pour éviter que Jug-Eun ne s'en prenne à leur village.

Rin quitta sa position de combat quand elle eut essayé de repérer de nouveaux le bruit de leurs pas, mais qu'elle ne perçu rien. Ça ne servait à rien de continuer, elle ne les retrouverait pas, surtout si elle n'avait aucune idée d'où ils venaient et d'où ils pouvaient éventuellement se diriger. Elle allait devoir avertir les habitants de Jug-Eun que les alentours n'étaient plus sûrs et peut-être bourrés de pièges à présent. Avec un peu de chance, c'était la première fois qu'ils venaient et le fait qu'ils étaient si proches de se faire pendre sur le fait leur avait laissé une forte impression et ils n’essaieraient plus de les espionner, convaincus que la sécurité autour du village était trop forte. Sa prochaine mission serait peut-être de retourner tous les bois pour enlever les pièges éventuels ou pour attraper des shinobis espions sur leur chemin pour Jug-Eun, mais pour l'instant Rin avait une priorité, celle d'aller s'assurer que les deux gardes allaient bien, de les emmener à l'hôpital et surtout de soigner son corps brûlé. Elle rangea donc son kunaï et plaça sa main au niveau de la première de ses blessures et commença à se soigner alors qu'elle revenait en direction des cabines de surveillance ua niveau des portes.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Portes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Portes de la Moria
» Gardiens des Portes
» Journée Portes-Ouvertes [Suite]
» La seule chose que j'aime chez toi, c'est la haine que tu me portes ? Sarily
» Les portes d'Azkaban.....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'obscure malédiction de Naruto :: Zones RP :: Repaires :: Jug-Eun-
Sauter vers: